Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 19:06

L’Ascension est dans la continuité de la résurrection du Christ. Cette fête a lieu le quarantième jour après Pâques :

 le vendredi saint : Jésus est crucifié.
 le dimanche de Pâques : Jésus est ressuscité (le 3e jour).
 le jeudi de l’Ascension : Jésus monte au ciel (le 40e jour).

ascension_of_jesus.jpg

L’Ascension est donc la dernière apparition de Jésus à ses disciples 40 jours après la Résurrection. Elle marque le départ du Christ de la vie terrestre. Il est élevé aux Cieux sous les yeux de ses disciples.

La célébration de l’Ascension ne semble pas être extraordinaire en tant que telle :

 à Noël, on annonce la bonne nouvelle de l’avènement de Jésus ;
 à Pâques, on annonce la bonne nouvelle de la résurrection de Jésus ;
 à la Pentecôte, on annonce la bonne nouvelle de l’avènement du Saint Esprit.

Ces évènements sont importants pour le salut de l’homme. Certain diront que l’Ascension n’est porteur d’aucune bonne nouvelle pour l’humanité ! De plus, cette évènement concerne Jésus et lui seul... C’est Jésus qui s’en va, Jésus qui nous quitte. Pourtant, c’est un moment de la vie du Christ qui est capital pour les hommes.

Le sens de cette fête

La signification de l’Ascension est évidente pour les Juifs nourris de l’Écriture. " Monter aux Cieux ", c’est entrer dans la Gloire de Dieu, c’est exprimer visiblement tout ce qui est réalisé par la Résurrection. Jésus n’abandonne pas les hommes. Il annonce à ses disciples la venue de l’Esprit saint (Pentecôte) et leur promet d’être avec eux jusqu’à la fin des temps pour annoncer au monde entier la Bonne Nouvelle du Salut.

Ainsi, l’Ascension n’est pas un évènement privé entre Jésus et les disciples. Elle concerne toute l’humanité :

 Elle préfigure notre vie dans l'Éternité.
 Elle prépare la venue de l’Esprit Saint qui permettra au message de Pâques de se propager au-delà du cercle restreint des disciples du Christ.

Sans Ascension, pas de Pentecôte et pas d’annonce de la Bonne Nouvelle !

 



 

Repost 0
G H - dans Pâques
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 11:52

La solennité de Pentecôte (fête mobile) advient très souvent au mois de mai.
C'est alors l'occasion de prier avec Marie une neuvaine pour l'effusion du Saint Esprit, comme le firent les disciples au cénacle.
L'Esprit Saint est plein de saveur, et les pratiques de dévotion l'ont bien compris !

Au XIII° siècle déjà, le roi de Castille, Alphonse X le Sage, avait déjà associé dans un de ses chants la beauté de Marie et celle du mois de mai ; au siècle suivant, le bienheureux dominicain Henri Suso avait, durant l'époque des fleurs, l'habitude de tresser des couronnes pour les offrir, au premier jour de mai, à la Vierge.

En 1549, un bénédictin, Seidl, avait publié un livre intitulé "Le mois de mai spirituel", alors que saint Philippe Néri exhortait déjà les jeunes gens à manifester un culte particulier à Marie pendant le moi de mai où il réunissait les enfants autour de l'autel de la Sainte Vierge pour lui offrir un bouquet de fleurs du printemps.

Un peu plus tard, les jésuites recommandaient que, la veille du premier mai, dans chaque appartement, on dressât un autel à Marie, orné de fleurs et de lumières, devant quoi, chaque jour du mois, la famille se réunirait pour réciter quelques prières en l'honneur de la Sainte-Vierge avant de tirer au sort un billet qui indiquerait la vertu à pratiquer le lendemain.

Le pape Pie V (pape en 1566-1572) institua la fête de la Visitation de Marie le 31 mai. Cette fête commémore la visite de Marie enceinte de Jésus chez sa parente Elisabeth enceinte de Jean Baptiste. Cette visite fut l'occasion d'une effusion de l'Esprit Saint et du Magnificat. La liturgie rend présente cette "visite", et les gestes de dévotion aident à en prendre conscience !

 

Françoise Breynaert

 

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 12:24

C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de M Bertrand REINHEIMER, à l'âge de 61 ans.

Les funérailles seront célébrées le mercredi 17 mail 2017, à 14H30, en l'église protestante de MOUTERHOUSE.

Bertrand était l'époux de Christine, secrétaire du conseil de fabrique de la paroisse de MOUTERHOUSE.

A Christine, à ses enfants et à toute la famille en deuil, nous présentons nos plus sincères condoléances.

Repost 0
G H - dans Mariages - Décès
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 13:44

Souvent les gens me demandent si je récite le chapelet. Ils croient que, curé moderne, je laisse ça à celles qu'on appelle "les bigotes". Je récite le chapelet tous les jours et je le médite. J'aime immensément mon chapelet. Je prie sur un dizainier. C'est plus discret et plus pratique.

Le chapelet c'est la prière du pauvre!

Oui et c'est pour cela qu'on n'en veut plus. Les objections pour ne pas le réciter? "C'est un truc de vieilles", peut-être mais je connais de plus en plus de jeunes qui le récitent. "C'est marmonner la même prière. C'est lassant et je pense à autre chose". Là, t'as tout faux! Répéter "Je vous salue Marie" à plein coeur, même si tu t'évades de temps en temps de ta prière, tu te projettes dans un souffle d'amour qui te porte et te dynamise. Le rosaire te met dans un climat d'élévation. En effet, la prière, ce n'est pas tirer le ciel vers la terre pour que Dieu, par sa mère, exauce automatiquement tout ce que tu demandes. C'est s'élever vers Dieu qui sait, mieux que toi, ce dont tu as besoin. C'est le sens de la parole du Christ: "'Tout ce que vous demanderez sera exaucé"...Accroche-toi à ton chapelet. Tu verras combien ces "Ave Maria" t'apporteront une joie immense. Ils toucheront le coeur de Marie. Elle intercédera auprès de Dieu. Et Dieu faiblira. Et te donnera, grâce à Elle, tout ce que tu demanderas.

J'appelle cela les "sourires de Marie". Attends-toi à ce qu'elle te comble de grâces.


Le chapelet est un médium, un véhicule ; c’est la prière mise à la portée de tous.


Repost 0
G H - dans A la Une
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 08:48

 

Ô saint Joseph

Ô saint Joseph, Patron de l'Église

toi qui, près au Verbe incarné,

as travaillé chaque jour pour gagner le pain,

toi qui a éprouvé l'angoisse des lendemains,

l'amertume de la pauvreté, la précarité du travail

regarde l'immense famille qui t'est confiée,

Bénis l'Eglise, soutiens-la toujours davantage

sur la voie de la fidélité évangélique.

Protège les travailleurs dans leur dure existence

quotidienne, prie pour les pauvres,

Et maintiens la paix dans le monde,

cette paix qui seule peut garantir le développement

des peuples et le plein accomplissement

des espérances humaines.

 

Amen.

Une prière du bienheureux Paul VI 

Repost 0
G H - dans Prières
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 19:11

C’est une question qu’un certain nombre de catholiques pratiquants, à qui il arrive d’assister à deux messes dans la même journée, se posent.

Le code de droit canonique de 1983 leur répond par l’affirmative : « Qui a déjà reçu la très sainte Eucharistie peut la recevoir à nouveau le même jour mais seulement lors d’une célébration eucharistique à laquelle il participe ».

Notons toutefois que le Canon 919 précise « Qui va recevoir la très sainte Eucharistie s’abstiendra, au moins une heure avant la sainte communion, de prendre tout aliment ou boisson, à l’exception seulement de l’eau et des médicaments ».

Cette règle très officielle nous rappelle qu’à la messe nous mangeons du pain et buvant à une coupe. S’agissant du corps et du sang du Christ, n’est-il pas bon que notre être physique, au lieu d’être repu, soit en désir comme l’est en désir l’être spirituel ?

Source : Père Michel WACKENHEIM – PRIONS EN EGLISE

Lien : http://www.prionseneglise.fr/

Peut-on communier à deux messes dans la même journée ?Peut-on communier à deux messes dans la même journée ?
Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 07:31

AlléluiaAlléluia!

Le Christ est ressuscité.

Lui le Chemin, la Vie et la Vérité.

Il est le Vivant pour toujours, Lui qui nous embrase de son amour.

La Résurrection

Dimanche de Pâques

La resurrection

« Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée… Les bandelettes ont été déposées… Le linge est roulé à part » (Évangile selon saint Jean, 20).

Étymologiquement, « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, célébrée par une messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie et de lumière.

Repost 0
G H - dans Pâques
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 19:29
Dernière minute: Jésus est vivant!
Repost 0
G H - dans Pâques
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 08:47

Vendredi Saint

Christ croix, Lourdes

Trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Messie, c’est-à-dire de Fils de Dieu envoyé pour sauver les hommes. Interrogé par Ponce Pilate (gouverneur romain de la région), flagellé par les soldats, Il est condamné à être cloué sur une croix – supplice alors réservé aux criminels.

Chargé de la croix, le Christ gravit la colline du Golgotha (littéralement « Mont du crâne », autrement appelé « Calvaire ») et tombe plusieurs fois d’épuisement. Crucifié, Il expire au bout de quelques heures. Descendu de la croix par ses proches, Il est enveloppé dans un linge blanc (le « linceul ») et mis au tombeau.
Les chrétiens sont appelés au jeûne (qui consiste à se priver de nourriture suivant l’âge et les forces du fidèle), démarche de pénitence et de conversion, expression de l’attente du Christ. L’office du Vendredi Saint, appelé « célébration de la Passion du Seigneur », est centré sur la proclamation du récit de la Passion (Évangile selon saint Jean 18, 1 – 19,42). Il est proposé aux fidèles un chemin de Croix qui suit les étapes de la Passion du Christ.

Samedi Saint

La célébration de la nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles.

C’est aussi durant cette veillée – ou Vigile pascale – que sont célébrés les baptêmes d’adultes. Ils sont aussi l’occasion pour les fidèles de renouveler les promesses de leur baptême. Au cours de la Vigile pascale 2008, plus de 2675 baptêmes ont été célébrés (2700 en 2007, 2650 en 2006 et 2400 en 2005). Près de 80 % de ces catéchumènes ont entre 18 et 40 ans.

Pour les enfants, les jeunes et les adultes qui vont être baptisés au cours de la vigile pascale, Pâques résonne en événement inaugural de leur vie de chrétien.
A l’issue de leur chemin catéchuménat, vécu depuis plusieurs années, cette nuit pascale constitue un sommet pour leur initiation chrétienne ; Sommet signifié par l’ensemble de la liturgie qui célèbre la mémoire de Jésus Christ.
Au cœur de la vigile, les rites spécifiques aux sacrements d’initiation sont parlants : La plongée dans l’eau, symbole de mort et de vie, passage à la résurrection dans le Christ. On est baptisé au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Au sortir de l’eau, les nouveaux baptisés seront revêtus du vêtement blanc. Ils le porteront au cours de certaines célébrations du temps pascal.
S’ils sont confirmés ce soir-là, il y aura le rite avec le saint chrême, la marque de l’Esprit Saint.
Avec toute l’assemblée, ils recevront le cierge allumé. Tels des porteurs de la lumière de foi dans leur vie, ils participent à la liturgie eucharistique et communient pour la première fois.

Ce qui est beau à voir et non moins significatif, c’est la joie rayonnante de ces nouveaux baptisés. Cette émotion profonde et toute simple mais qui en dit long sur la transformation humaine et spirituelle qu’ils sont en train de vivre. Ils sont les mêmes hommes, les mêmes femmes qu’auparavant mais tout autre quand même puisque résolument disciples de Jésus de Nazareth.

Dimanche de Pâques

La resurrection

« Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée… Les bandelettes ont été déposées… Le linge est roulé à part » (Évangile selon saint Jean, 20).

Étymologiquement, « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, célébrée par une messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie et de lumière.

Repost 0
G H - dans Pâques
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 08:36
Vendredi Saint
Repost 0
G H - dans Pâques

Présentation

  • : Pèlerinage ND de la confiance BAERENTHAL
  • Pèlerinage ND de la confiance BAERENTHAL
  • : Blog du Sanctuaire Marial Diocésain ND de la Confiance de BAERENTHAL
  • Contact

Comment joindre le recteur du pèlerinage

L'abbé Cédric KLEIN a été nommé curé modérateur de la Communauté de paroisses et recteur du Sanctuaire ND de la confiance à compter du 1 septembre 2016.

On peut le joindre au presbytère de GOETZENBRUCK. -  Adresse postale : Presbytère rue des écoles 57620 GOETZENBRUCK  Tél.  03 54 29 19 15

NEWS

Notre Paroisse

Catégories