Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 15:46
Repost 0
G H - dans A la Une
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 20:16
Extrait du lien paroissial de la période en cours
Repost 0
G H - dans A la Une
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 08:00

Thème de l’année 2015: Jésus lui dit : « Donne-moi à boire » (Jn 4, 7)

 

QUELQUES DATES IMPORTANTES DANS L'HISTOIRE DE LA SEMAINE
DE PRIÈRE POUR L'UNITÉ DES CHRÉTIENS

1740 env. En Écosse, naissance d'un mouvement pentecôtiste avec des liens en Amérique du Nord, dont le message pour le renouveau de la foi appelle à prier pour toutes les Eglises et avec elles.

1820 Le Révérend James Haldane Stewart publie : Conseils pour l'union générale des chrétiens, en vue d'une effusion de l'Esprit (Hints for the outpouring of the Spirit).

1840 Le Révérend Ignatius Spencer, un converti au catholicisme romain, suggère une ‘Union de prière pour l'unité’.

1867 La première assemblée des évêques anglicans à Lambeth insiste sur la prière pour l'unité, dans l'introduction à ses résolutions.

1894 Le Pape Léon XIII encourage la pratique de l'Octave de la Prière pour l'unité dans le contexte de la Pentecôte.

1908 Célébration de « l'Octave pour l'unité de l’Église » à l'initiative du Révérend Père Paul Wattson.

1926 Le Mouvement « Foi et Constitution » commence la publication de « Suggestions pour une Octave de prière pour l'unité des chrétiens ».

1935 En France, l'abbé Paul Couturier se fait l'avocat de la « Semaine universelle de prière pour l'unité des chrétiens sur la base d'une prière conçue pour l'unité que veut le Christ, par les moyens qu'Il veut ».

1958 Le Centre « Unité chrétienne » de Lyon (France) commence à préparer le thème pour la Semaine de prière en collaboration avec la Commission « Foi et Constitution » du Conseil œcuménique des Eglises.

1964 À Jérusalem, le Pape Paul VI et le Patriarche Athénagoras Ier récitent ensemble la prière du Christ « que tous soient un » (Jn 17).

1964 Le Décret sur l’œcuménisme du Concile Vatican II souligne que la prière est l'âme du mouvement œcuménique, et encourage la pratique de la Semaine de Prière.

1966 La Commission « Foi et Constitution » et le Secrétariat pour l'unité des chrétiens (aujourd’hui Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens) de l'Église catholique décident de préparer ensemble le texte pour la Semaine de Prière de chaque année.

1968 Pour la première fois, la Semaine de prière est célébrée sur la base des textes élaborés en collaboration par « Foi et Constitution » et le Secrétariat pour l'unité des chrétiens (aujourd’hui Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens).

1975 Première célébration de la Semaine de prière à partir de textes préparés sur la base d’un projet proposé par un groupe œcuménique local. Ce nouveau mode d’élaboration des textes est inauguré par un groupe œcuménique d’Australie.

1988 Les textes de la Semaine de prière sont utilisés pour la célébration inaugurale de la Fédération chrétienne de Malaisie rassemblant les principaux groupes chrétiens de ce pays.

1994 Le groupe international ayant préparé les textes pour 1996 comptait entre autre des représentants de la YMCA et de la YWCA.

2004 Accord entre Foi et Constitution (Conseil œcuménique des Églises) et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (Église catholique) pour que le livret de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit officiellement conjointement publié et présenté sous un même format.

2008 Célébration du centenaire de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens (l’Octave pour l’unité de l’Église, son prédécesseur, fut célébrée pour la première fois en 1908)

Semaine de prière pour l'unité chrétienne 2011 à BAERENTHAL

Semaine de prière pour l'unité chrétienne 2011 à BAERENTHAL

Repost 0
G H - dans A la Une
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 21:30

Saint Nicolas est fêté le 6 décembre. Cette fête est davantage marquée dans l'Est (Lorraine et Alsace) et le Nord de la France, en Belgique, Allemagne, Autriche et aux Pays-Bas.
Le saint évêque fait le tour des villes pour récompenser les enfants sages. Il visite les écoles maternelles, distribuant aux enfants friandises, pain d'épices, oranges… Chars, défilés prestigieux, feux d'artifices... parachèvent les traditions de cette fête. Saint Nicolas est une fête importante dans la vie culturelle de ces régions. A ce titre, il arrive que des jouets soient offerts aux enfants ce jour-là plutôt qu’à Noël (jour où le cadeau est l’Enfant Jésus).
Aujourd’hui, saint Nicolas est pour beaucoup une légende, un personnage de défilé… Mais n’oublions pas qu’il a vraiment existé. Son histoire est parvenue jusqu’à nous, peut-être teintée de récits plus discutables et proches du mythe. Qui était-il ? Où vivait-il ? Qu’a-t-il fait ? Nous l’avons rencontré…

 Saint Nicolas distribue des friandises aux enfants sage d'une école de Moselle

Photo-3039.jpg

Parlez-nous de votre enfance

Je suis né vers 270 (c’est si loin dans le temps que la précision me fait défaut !!) à Patare, en Lycie, une ancienne région située au sud de l’Asie-Mineure. Mon père s’appelait Euphémius. Il était un homme riche, pieux et charitable. Ma mère, Anne, était la sœur de Nicolas l’Ancien, évêque de Myre.
Des gens racontent que, nourrisson, je repoussais vigoureusement le sein maternel, préfigurant ainsi ma future pratique assidue du jeûne.
Mes deux parents sont morts de la peste alors que j’étais encore jeune. Me voilà donc à la tête d’une belle fortune que j’ai alors décidé de consacrer à des œuvres de charité.

St Nicolas accompagné de son âne

Photo-3037.jpgEt votre sacerdoce ?

C’est mon oncle, évêque de Myre, qui m’a ordonné prêtre et placé comme supérieur du monastère de Sainte-Sion près de Myre.
A la mort de mon oncle Nicolas, les évêques de la province ont ressenti que Dieu me choisissait pour lui succéder. J’ai donc été contraint d’accepter, par respect de la volonté divine !
J’ai connu la persécution, puisque j’ai passé en prison les dernières années du règne de l’empereur Dioclétien. Avec l’arrivée de Constantin, j’ai été libéré et suis revenu à Myre. En plus de ma charge épiscopale, j’ai dû me battre contre l’idolâtrie, issue du polythéisme, toujours vivace. De même, j’ai dû convaincre mon peuple de garder confiance lors d’une grande famine, me démenant pour leur procurer de quoi survivre. Cela a permis à chacun de se recentrer sur les choses essentielles à la vie : aimer Dieu et son prochain… et garder confiance dans l’épreuve.
Au cours de mon épiscopat, je me suis aussi évertué, avec l’aide de Dieu, à combattre les hérésies, notamment celle d’Arius. Lors du premier Concile de Nicée, j’ai fait partie du groupe des 318 évêques qui ont condamné l’arianisme.

L’histoire fait de vous un thaumaturge. Pouvez-vous nous parler de vos miracles ?

Pour remettre les choses à leur place, il ne s’agit pas de « mes » miracles, mais de ceux du Seigneur. Je ne suis que son instrument !
Beaucoup d’artistes ont illustré le miracle des trois soldats condamnés à mort. Ils ont prié Dieu que j’intercède pour eux. Ainsi, après que l’empereur Constantin m’a vu en songe lui clamer l’innocence des trois malheureux, ils ont été libérés.
Il y a aussi l’histoire des trois enfants partis aux champs et tués par le boucher. Tout le monde la connaît bien, puisqu’elle est chantée par un grand nombre d’enfants à travers les siècles.
On parle aussi d’une tempête apaisée par mon intercession.
Pour finir avec cela, après ma mort sur terre, vers 325, une huile miraculeuse s’est écoulée de mon tombeau.

Tous ces miracles sont-ils à l’origine de votre immense patronage ?

Beaucoup de corporations m’ont choisi comme protecteur ou comme saint patron, probablement en raison de ces miracles. Pour en citer quelques-uns, notons les enfants, les écoliers, les marins, les bateliers, les pêcheurs, les voyageurs et les pèlerins, les mal-jugés, les tonneliers… Je suis aussi patron de la Russie et de la Lorraine, mais ça, vous le savez déjà !

 

Source: metz.catholique.fr

Repost 0
Pèlerinage ND de la confiance - dans A la Une
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 07:49

Les donateurs qui ont participé à cette opération ont reçu à domicile leur certificat de déductibilité fiscale avec une lettre d'information et de remerciement.

Il est rappelé que les dons des retardataires sont les bienvenus et peuvent être remis jusqu'à la fin de l'année.

Bonne entrée en Avent et belles fêtes de Noël à tous.

Je fais vivre mon église: les chiffres.
Repost 0
G H - dans A la Une
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 09:41

 

Pour ce 100e anniversaire du début de ce que l'on appelle "La Grande Guerre", c.à.d. la guerre de 1914-18, une messe unique, présidée par l'abbé Daniel SARRITZU, a été célébrée pour l'ensemble de notre communauté de paroisses dans l'église de SAINT LOUIS LES BITCHE.

Des gerbes aux couleurs tricolores ont été déposées aux monuments aux morts de chaque commune par les autorités civiles.

Commémoration du 11 novembre à MOUTERHOUSE avec la participation d'un détachement de la 2e compagnie du 16 Bataillon de chasseurs, des sapeurs pompiers locaux et de la chorale paroissiale qui a interprété  la Marseillaise.

Commémoration du 11 novembre à MOUTERHOUSE avec la participation d'un détachement de la 2e compagnie du 16 Bataillon de chasseurs, des sapeurs pompiers locaux et de la chorale paroissiale qui a interprété la Marseillaise.

Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Commémoration du 11 novembre
Repost 0
G H - dans A la Une
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 13:36


Merci, Seigneur,
pour les semaines d'été,
 pour les découvertes et les rencontres,
 pour la beauté contemplée,
 pour le silence et l'amitié,
 pour l'amour renouvelé et le repos!
 Merci pour ce trésor:
 je le garde dans mon corps et dans mon cœur.

 Maintenant, c'est la rentrée
 dans le temps ordinaire.

 Mais je ne retournerai pas à mes pratiques du passé,
 je ne rentrerai pas dans mes habitudes.
 Je vais entrer en lutte, 
je vais entrer en amour,
 je vais entrer en douceur, 
je vais entrer en miséricorde et en sourire,
 je vais entrer en clarté,
 je vais entrer en courage,
 je vais entrer en Évangile encore une fois!

 C'est ma rentrée:
 viens avec moi, Seigneur. 

                                  Charles Singer

 

 

Repost 0
G H - dans A la Une
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 08:31

Souvent les gens me demandent si je récite le chapelet. Ils croient que, curé moderne, je laisse ça à celles qu'on appelle "les bigotes". Je récite le chapelet tous les jours et je le médite. J'aime immensément mon chapelet. Je prie sur un dizainier. C'est plus discret et plus pratique.

Le chapelet c'est la prière du pauvre!

Oui et c'est pour cela qu'on n'en veut plus. Les objections pour ne pas le réciter? "C'est un truc de vieilles", peut-être mais je connais de plus en plus de jeunes qui le récitent. "C'est marmonner la même prière. C'est lassant et je pense à autre chose". Là, t'as tout faux! Répéter "Je vous salue Marie" à plein coeur, même si tu t'évades de temps en temps de ta prière, tu te projettes dans un souffle d'amour qui te porte et te dynamise. Le rosaire te met dans un climat d'élévation. En effet, la prière, ce n'est pas tirer le ciel vers la terre pour que Dieu, par sa mère, exauce automatiquement tout ce que tu demandes. C'est s'élever vers Dieu qui sait, mieux que toi, ce dont tu as besoin. C'est le sens de la parole du Christ: "'Tout ce que vous demanderez sera exaucé"...Accroche-toi à ton chapelet. Tu verras combien ces "Ave Maria" t'apporteront une joie immense. Ils toucheront le coeur de Marie. Elle intercédera auprès de Dieu. Et Dieu faiblira. Et te donnera, grâce à Elle, tout ce que tu demanderas.

J'appelle cela les "sourires de Marie". Attends-toi à ce qu'elle te c omble de grâces.


Le chapelet est un médium, un véhicule ; c’est la prière mise à la portée de tous.


Repost 0
G H - dans A la Une
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 07:50

    La Vierge au grand manteau

            de Mouterhouse

Statue ViergeSous ta protection,

nous cherchons refuge,

sainte Mère de Dieu.

 

Ne refuse pas nos prières dans nos besoins,

mais sauve-nous de tout danger,

Vierge glorieuse et bénie.

 

 

Repost 0
G H - dans A la Une
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 12:56

Dimanche le 20 juillet, à l'occasion de la St Christophe, le recteur du pèlerinage procédera à la bénédiction des voitures.

L'année dernière déjà, la chapelle était bondée à cette occasion. En effet, comme le constatait il y a quelques temps un grand journal chrétien « Les bénédictions reviennent en force ; réaffirmation d’une certaine foi populaire, elles peuvent se révéler actions priantes et même transfigurantes».

En cette période de vacances, les déplacements sont plus nombreux que d’habitude et malheureusement les accidents aussi. L’abbé Daniel SARRITZU, recteur du sanctuaire, saisira donc cette occasion pour fêter avec un peu d’avance le saint patron des automobilistes et inviter les pèlerins automobilistes à la prudence.

La prochaine messe de pèlerinage aura lieu le 20 juillet 2014 à 16H

Bonne route et bonnes vacances à tous nos pèlerins qui seront sur les routes dans les prochaines semaines

Bénédiction des voitures à ND de la Confiance.
Repost 0
G H - dans A la Une

Présentation

  • : Pèlerinage ND de la confiance BAERENTHAL
  • Pèlerinage ND de la confiance BAERENTHAL
  • : Blog du Sanctuaire Marial Diocésain ND de la Confiance de BAERENTHAL
  • Contact

Comment joindre le recteur du pèlerinage

L'abbé Cédric KLEIN a été nommé curé de la Communauté de paroisses et recteur du Sanctuaire ND de la confiance à compter du 1 septembre 2016.

On peut le joindre au presbytère de GOETZENBRUCK. -  Adresse postale : Presbytère rue des écoles 57620 GOETZENBRUCK  Tél.  03 54 29 19 15

NEWS

Notre Paroisse

Catégories