Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 18:13

 

Le 8 décembre, l'Eglise fête l'Immaculée Conception de la Vierge Marie. En 2003, se rendant comme chaque année sur la Place d'Espagne à Rome à l'occasion de cette célébration, le Pape Jean-Paul II avait composé cette prière.

 Jean Paul II

1. Reine de la paix, prie pour nous !

 

En la fête de ton Immaculée Conception

je reviens te vénérer, ô Marie,

aux pieds de cette statue qui,

de la Place d'Espagne, permet

à ton regard maternel d'étendre la vue

sur cette antique ville de Rome,

qui m'est si chère.

 

Je suis venu ici, ce soir,

pour te rendre l'hommage

de ma dévotion sincère.

C'est un geste à travers lequel s'unissent à moi,

sur cette Place, d'innombrables Romains,

dont l'affection m'a toujours accompagné

au cours de toutes les années

de mon service au Siège de Pierre.

Je suis ici avec eux pour commencer le chemin

vers le cent-cinquantième anniversaire du Dogme

que nous célébrons aujourd'hui

avec une joie filiale.

 

2. Reine de la paix, prie pour nous !

 

C'est vers Toi que se tourne notre regard

avec la plus grande anxiété,

à Toi que nous avons recours

avec une confiance plus insistante

en ces temps marqués

par de nombreuses incertitudes et craintes

pour le destin présent et à venir de notre planète.

 

Vers Toi,

source de l'humanité rachetée par le Christ,

finalement libérée de l'esclavage

du mal et du péché,

nous élevons ensemble

une supplication pressante et confiante:

Écoute le cri de douleur des victimes

des guerres et de tant de formes de violence,

qui ensanglantent la terre.

Dissipe les ténèbres de la tristesse

et de la solitude,

de la haine et de la vengeance.

Ouvre l'esprit et le cœur de tous

à la confiance et au pardon!

 

3. Reine de la paix, prie pour nous !

 

Mère de Miséricorde et d'espérance,

Obtiens pour les hommes

et les femmes du troisième millénaire

le don précieux de la paix:

la paix dans les cœurs et dans les familles,

dans les communautés et entre les peuples;

la paix en particulier pour ces nations

où l'on continue chaque jour

à se battre et à mourir.

 

Fais que chaque être humain,

de toute race et de toute culture,

rencontre et accueille Jésus,

venu sur la Terre dans le mystère de Noël

pour nous donner "sa" paix. Mère, Reine de la paix,

donne-nous le Christ, véritable paix du monde!

 

 

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 19:27

       Traditionnellement la saison de pèlerinage à ND de la confiance commence au mois de mai, premier mois marial pour se termine fin octobre, second mois marial.

         Cette année encore cette tradition a été respectée et  la messe de clôture a eu lieu le dimanche 26 octobre avec une participation nombreuse et recueillie de pèlerins venant tant d'Alsace que de notre Communauté de paroisses.

          A la fin de la messe, l'abbé Daniel SARRITZU a remercié les bénévoles qui tout au long de la saison animent ce lieu de culte marial. Il a également remercié tous les pélerins, dont certains viennent de très loin, qui font vivre ce pèlerinage depuis plus de 50 années maintenant et dont les plus anciens ont su transmettre le flambeau pour assurer la relève.

            Toutefois, une messe a encore été célébrée le 2 novembre à l'intention de tous les pèlerins et donateurs décédés.

            Enfin, une dernière messe aura lieu le dimanche 7 décembre prochain, 2e dimanche de l'Avent, où l'on fêtera l'Immaculée Conception de Marie à laquelle la chapelle de BAERENTHAL a été consacrée lors de sa construction, en 1886.

        L'équipe d'animation vous donne rendez-vous au mois de mai prochain, pour une nouvelle saison de pèlerinage qui marquera le 129e anniversaire de la chapelle qui fut inaugurée le 18 août 1886. Ce sera en même temps, le 55e anniversaire du pèlerinage initié par Etienne OLLAND et l'abbé Joseph HABER, en mai 1960.

Rappel: dernière messe de l'année, le dimanche 7 décembre à 15H

        

          L'abbé Daniel SARRITZU entourés par les servants d'autel lors de messe de clôture

L'abbé Daniel SARRITZU entourés par les servants d'autel lors de messe de clôture

Messe de clôture à ND de la confiance
Messe de clôture à ND de la confiance
Messe de clôture à ND de la confiance
Messe de clôture à ND de la confiance
Messe de clôture à ND de la confiance
Messe de clôture à ND de la confiance
Repost 0
Pèlerinage ND de la confiance - dans ND de la Confiance
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:00

Vierge Marie,

Chapelet 001appelée par Dieu

à être la première disciple de Jésus,

tu l'as suivi sans hésiter.

Ainsi a commencé pour toi et par toi

la grande aventure de l'Evangile.

Ainsi tu as égrené l'épi de blé

pour le moudre et faire du pain.

Ainsi tu as communié aux joies

et aux souffrances du Christ.

Ainsi tu as vécu le chapelet

pour qu'un jour nous puissions le prier.

Vierge Marie,

apprends-moi à entrer dans cette prière

avec ta foi et ton amour,

afin que mes jours

deviennent le chapelet que je prie.

Amen.

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 20:40

Jungfrau Mutter Gottes

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 20:58

 Entourés de leur famille, Annelise et Jean STOLLE de REIPERTSWILLER, deux pèlerins très réguliers de ND de la confiance, y ont fêté dimanche dernier leur cinquantième anniversaire de mariage.

Lors d'une célébration festive, l'abbé Daniel SARRITZU, recteur du sanctuaire, a prié pour ce couple désormais paré d'orEn cette période où la saison des mariages débute dans notre communauté de paroisses, ce couple est un exemple pour les jeunes qui vont se dire "oui" dans les semaines à venir.

La célébration a été rehaussée par les chants de la chorale de MOUTERHOUSE-BAERENTHAL.

 Aux jubilaires, l'équipe d'animation du sanctuaire présente ses voeux de bonheur et de longévité et les accueillera toujours avec joie dans ce lieu de culte marial.

Annelise et Jean STOLLE, un couple paré d'or
Annelise et Jean STOLLE, un couple paré d'or
Annelise et Jean STOLLE, un couple paré d'or
Annelise et Jean STOLLE, un couple paré d'or
Annelise et Jean STOLLE, un couple paré d'or
Annelise et Jean STOLLE, un couple paré d'or
Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 09:46

Lors de sa construction en 1886, la chapelle de BAERENTHAL avait été dédiée à "l'Immaculée Conception de la Vierge Marie" dont le dogme venait d'être proclamé quelques dizaines d'années plus tôt.

Le dimanche 8 décembre dernier, à l'occasion de la fête de l'Immaculée Conception, une dernière messe pour l'année a été célébrée dans le sanctuaire qui, comme d'habitude tout au long de la saison de pèlerinage, avait fait le plein de fidèles.

A l'issue de cette célébration, l'abbé Daniel, recteur du pèlerinage, a remercié les fidèles présents et, après leur avoir souhaité de belles fêtes de Noël, il leur a donné rendez-vous au 1er mai 2014 pour une nouvelle saison de pèlerinage.

 

L'Immaculée Conception fêtée à ND de la Confiance.
Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 21:16

Le remplacement du vieil orgue électronique utilisé jusqu'alors pour animer les célébrations devenait de plus en plus indispensable. En 2011, pour le 125e anniversaire de la chapelle, l'installation d'un orgue de choeur avait donc été projeté à condition de pouvoir boucler le plan de financement de cet équipement relativement onéreux. Toutefois, malgré des dons généreux de la part de certains fidèles, le conseil de fabrique a du constater que le financement n'en sera pas possible.

Récemment, une opportunité d'achat d'un orgue liturgique d'occasion de bonne qualité s'est présentée et le conseil de fabrique a  décidé de saisir cette occasion.

L'orgue a donc été installé tout récemment dans la chapelle par des bénévoles et sera utilisé pour la première fois le dimanche 8 décembre prochain lors de la messe de l'Immaculée Conception.

Le conseil de fabrique remercie vivement les donateurs grâce à qui cet équipement a pu être financé et qui recevront par ailleurs une lettre de remerciement personnelle.

Mise en place de l'orgue par les bénévoles
Mise en place de l'orgue par les bénévoles

Mise en place de l'orgue par les bénévoles

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 08:00

      L’Immaculée Conception

Ce dogme date de 1854, mais son affirmation remonte au Ve siècle. "Quand on évoque la Vierge Marie, il faut se garder de toute exagération et de toute timidité" Concile Vatican II.

Proclamé en 1854 le dogme de l'Immaculée Conception ne doit pas être confondu avec la conception virginale de Jésus, concept qui remonte aux Écritures.

L’Immaculée Conception est l'affirmation selon laquelle Marie est née préservée du péché originel par la grâce de Dieu. Quant à sa conception, elle n'a rien d'extraordinaire : Marie est née de l'union normale d'un homme et d'une femme.

Cette affirmation, devenue dogme à la fin du siècle dernier, s'est en fait imposée très tôt. Le concile d’Éphèse en 431 posait la question suivante : peut-on dire que Jésus est vraiment fils de Dieu ? Est-ce l'homme ou est ce Dieu qui est mort sur la croix ? Le concile en affirmant que Jésus est à la fois homme et Dieu posa donc de façon nouvelle la question de Marie. Celle-ci reçut le titre de Mère de Dieu, qui est aussi une affirmation christologique. À partir de cette date, le culte de Marie, jusque-là assez restreint, se répand dans la chrétienté. Marie est fêtée le 15 août aussi bien dans l’Église d'Orient que dans l’Église d'occident.

Marie n'a pas connu le péché

C'est également à partir de cette année, 431, que se posent les questions de sa virginité et de sa sainteté. Jusque-là, les Pères de l’Église la trouvaient un peu encombrante et pensait que, comme tout être humain, elle avait pu commettre des péchés.

Mais à partir d'Éphèse se pose vraiment le problème : Jésus a-t-il pu être formé par quelqu'un en contact avec le péché ? En réponse, les catholiques affirmeront, en accord avec les orthodoxes, que Marie, depuis le début, n'a pas connu le péché.

Saint Augustin, très attaché à la notion du péché originel, avance que Marie ne peut avoir échappé au péché mais qu'elle a été sanctifiée très tôt, une subtilité que l'Orient chrétien refusera. En Occident, on préfère la doctrine de saint Thomas d'Aquin et de saint Bernard qui considère la sainteté de Marie comme initiale mais pas originelle. Voulant sortir du débat, saint Bonaventure propose la conception suivante, et qui sera retenue durant les siècles suivants : Marie n'a pas échappé au péché originel mais en a été préservée par la grâce de Dieu. Cette thèse, acceptée lors du concile de Bâle en 1453, se transforme très rapidement en consensus.

Lors de la réforme de Luther au XVIe siècle, cette affirmation ne fera pas l'objet de polémique. C'était surtout l'abus du culte marial qui enflamma les esprits. Le Concile de Trente posera le problème du péché originel, mais sans évoquer la Vierge Marie. Les temps modernes voient fleurir le culte marial et la fête de l'Immaculée Conception s'impose le 8 décembre.

Les apparitions de Lourdes confirment la doctrine

Mais c'est au XIXe siècle que de nouveau la question se pose, à la faveur d'un fort renouveau du culte marial. Le pape Pie IX, après consultation des tous les évêques du monde entier, définit le dogme de l'Immaculée Conception en 1854. En 1858, les apparitions de Lourdes, auxquelles aucun catholique n'est obligé de croire, apparaissent comme une confirmation de la doctrine.

Jusqu'en 1950, le mouvement mariologique se développe beaucoup. Un grand nombre de sociétés mariales se battent pour obtenir de nouvelles définitions sur sa médiation, son Assomption et sa corédemption. Pie XII définit ainsi l'Assomption en 1950, après la même procédure que pour le dogme de l'Immaculée Conception, ce qui a fait moins de difficultés et aurait pu être défini plus tôt, car c'était une vraie tradition dans l’Église.

Le Concile Vatican II connaît un débat douloureux entre deux partis convaincus : l'un très marial, l'autre plus œcuménique et peu désireux d'en rajouter sur le culte marial. Fallait-il faire une insertion sur Marie dans le schéma sur l’Église ? La question fut longtemps débattue. En fin de compte, les pères du concile se refusèrent à donner à Marie le titre de co-rédemptrice. Nous ne sommes sauvés que par Jésus. En revanche, nous pouvons dire que Marie a coopéré au salut en tant que créature rachetée. Marie n'est pas sainte comme tous les saints : elle est née dans la sainteté, elle a trouvé grâce devant Dieu. Mais elle reste une créature.

Marie est reconnue comme Mère de l’Église. Elle est notre avocate, elle intercède pour nous. Marie n'est pas médiatrice, puisqu'il n'y a qu'un seul médiateur, le Christ, et que tout vient de Dieu par le Christ. Par contre elle exerce une médiation maternelle d'intercession.

Source : Sophie de Villeneuve - CROIRE

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 14:15

       Le sculpteur et son oeuvre 

            Hommage à M KELLER août 2012 (12)Lors de la dernière messe de pèlerinage, comme à l’accoutumée, la chapelle était comble et ce ne fut pas un après-midi ordinaire qui attendait les fidèles présents.

En effet, quelle ne fut pas la surprise des pèlerins lorsque l’abbé Daniel SARRITZU leur annonça à la fin de l’office que, parmi eux, se trouvait M Raymond KELLER le sculpteur, qui à la demande de M Etienne OLLAND, a réalisé, il y a un peu plus de 50 ans, la statue de Vierge présente dans le chœur de la chapelle.

Mais l’artiste accompagné de son épouse et amené dans ce lieu de culte par un couple d’amis, ne fut pas moins surpris. Et il le sera encore davantage lorsque l’officiant le pria  d’avancer dans le chœur et de bien vouloir relater la genèse de cette œuvre. Néanmoins, il se plia de bonne grâce à cet exercice.

« Jeune sculpteur débutant, raconta-t-il, j’ai été contacté la première fois par Etienne OLLAND en 1959 et d’emblée, une relation de confiance s’installa entre nous. Il me fit le récit de sa grave maladie, guérie de façon inexpliquée par le corps médical,  et insista sur la confiance qu’il avait dans la Vierge qui l’aida à surmonter son épreuve. Il me parla aussi de son vœu de faire réaliser une statue qui sera dénommée « Notre Dame de la confiance ». Puis il me demanda si je me sentais capable de transposer ses sentiments dans une statue de la Vierge. J’ai accepté ce défi et je lui ai proposé plusieurs esquisses mais c’est au tout début de l’année 1960 qu’il me passe une commande ferme pour l’œuvre qui se trouve dans cette chapelle.

Quelques semaines plus tard, la statue en grès des Vosges, haute de 2 mètres avec son socle et composée de 2 pièces était prête à rejoindre son lieu d’accueil. C’est donc par un beau matin de printemps, accompagné seulement d’un chauffeur et d’un apprenti, que j’ai  pris la direction de BAERENTHAL pour la mise en place de cet ouvrage qui pèse près de 3 tonnes et j’avais rendez-vous sur place, le soir même, avec le commanditaire. J’étais fortement stressé car ne savais pas quelle serait sa première impression lorsqu’il découvrirait ma sculpture dans son environnement définitif.

             Je me souviens encore de l’instant où Etienne OLLAND est entré dans la chapelle et s’est approché du chœur. Lui qui d’habitude était si volubile garda un long silence qui me parut une éternité. Enfin il se tourna vers moi avec des larmes qui perlaient dans ses yeux : j’étais rassuré, mon œuvre était  adoptée par son commanditaire!   

  L'abbé Daniel remet la plaquette souvenir

Hommage-a-M-KELLER-aout-2012--6-.JPG         D’aucuns m’ont posé des questions concernant la position inhabituelle des mains jointes de la Vierge. Par cette attitude de Marie, j’ai voulu exprimer un sentiment d’écoute qui, à mon sens, est un préalable à la confiance.

            Moi qui suis à présent octogénaire, je ne suis revenu qu’une seule fois dans cette chapelle mais je n’ai jamais oublié cette œuvre majeure de ma carrière de sculpteur. »

                À la fin de l’exposé, les pèlerins présents ont longuement ovationné M KELLER qui a signé le livre d’or avant que l’abbé Daniel SARRITZU ne lui remette une plaquette-souvenir de cette journée chargée d’émotions. 

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 13:41

Nous reprenons ici un article paru dans le bulletin paroissial du mois de mai 2001 et concernant le décès de M Victor ROSIO qui a longtemps été l'organiste du pèlerinage ND de la confiance de BAERENTHAL.

In memoriam 

"Le 22 janvier dernier, Victor ROSIO, organiste attitré de la chapelle durant de longues années, nous a quittés. Son enterrement a eu lieu à REICHSHOFFEN, le 24 janvier 2001.C’est à l’aube de ses 90 ans que « Notre Dame de la Confiance l’a pris par la main pour le remettre entre les mains du Père», comme l’a si bien souligné son avis de décès.Victor ROSIO avait trois passions : la musique sacrée, le chant et Notre Dame de la Confiance. Il utilisait la musique et le chant pour glorifier la Vierge Marie.

Nous tous qui l’avons connu et apprécié, souvenons nous de lui dans nos prières."

 

Repost 0
G H - dans ND de la Confiance

Présentation

  • : Pèlerinage ND de la confiance BAERENTHAL
  • Pèlerinage ND de la confiance BAERENTHAL
  • : Blog du Sanctuaire Marial Diocésain ND de la Confiance de BAERENTHAL
  • Contact

Comment joindre le recteur du pèlerinage

L'abbé Cédric KLEIN a été nommé curé de la Communauté de paroisses et recteur du Sanctuaire ND de la confiance à compter du 1 septembre 2016.

On peut le joindre au presbytère de GOETZENBRUCK. -  Adresse postale : Presbytère rue des écoles 57620 GOETZENBRUCK  Tél.  03 54 29 19 15

NEWS

Notre Paroisse

Catégories